Souvent accusée d’être trop classique ou vieillotte, la perle de culture reste depuis la nuit des temps un bijou intemporel et élégant. Perles de Culture, perles des Mers du sud, perles de Tahiti, perles d'Akoya, les créations de bijoux en perle se font de plus en plus modernes, originales et accessibles à toutes. On apprécie particulièrement les montages de perles de Tahiti sur des liens en cuir de couleur naturel, pour un style bohème et passe partout, très actuel.

Un peu d'histoire : les perles naissent d'un processus naturel. L’huître réagit à la présence d'un minuscule objet irritant qui se glisse sous sa coquille. Instinctivement le mollusque se défend et fait en sorte d'envelopper l'intrus de couches successives de nacre jusqu'à lui donner une forme ronde, brillante, lisse et multicolore. La perle, appelée aussi Larme de Dieu, est née.

Il existe principalement deux types de perles, les perles naturelles formées dans la nature sur lesquelles l'homme n'est pas intervenu, elles sont devenues très rares et les perles issues des bassins de culture, cultivés dans des eaux douces ou des eaux de mers.

Les perles de culture suivent le même processus d'auto fabrication que les perles naturelles. On distingue 4 grandes familles de perles :

Les perles Akoya, produites au Japon, naturellement rosées, jaunes, crèmes et vertes, sont traitées pour obtenir une couleur champagne, blanches ou argentées. Raffinées, leur éclat et leurs reflets multicolores discrets donnent naissance à des bijoux délicats. 

 perles de tahiti

 

Les perles de Tahiti, cultivées depuis le début du siècle dans des Mers chaudes, fameuses pour leur teinte noire, aubergine ou grise avec parfois des reflets verts émeraude, suscitent l'engouement et la passion. Elles s'imposent aussi bien chez les plus grands bijoutiers du monde que chez les créateurs indépendants. Elles sont rarement traitées.

Les perles des Mers du sud ou perles d'Australie sont obtenues suivant la technique japonaise, mais le climat favorisant leur croissance, elles sont généralement plus grosses et sont traitées pour obtenir une plus grande variété de teintes.

Les perles d'eau douce ou perles de Chine, cultivées depuis le treizième siècle dans les rivières chinoises, ces perles sont réputées pour leur abondance induisant un prix plus faible. Avec une qualité variable tant pour la forme que pour la teinte, l'amélioration progressive des techniques utilisées pour leur culture fait qu'aujourd'hui il peut être difficile de distinguer une belle perle d'eau douce d'une perle d'Akoya ou d'une perle naturelle.

 

La perle est organique, elle vit dans un milieu humide, elle est sensible aux variations de températures mais elle ne meurt pas, contrairement aux idées reçues.

Voici quelques conseils pour bien entretenir votre perle, il est préférable de la retirer lorsque l'on se parfume, d'utiliser un chiffon doux pour la nettoyer et la lustrer, d'éviter de l'exposer à de fortes chaleurs ou de la mettre en contact avec des produits chimiques, produits ménagers.

Lorsque vous ne la portez pas, enroulez là dans un tissu ou une pochette à bijoux afin d'éviter que la perle ne se raye au contact d'autres matériaux.